Home Politique Nuit du Destin en Côte d’Ivoire : Un Imam se met en...

De mémoire, autant qu’on s’en souvienne, un imam n’a eu le courage de dénoncer, à visage découvert, les dérives de la République en présence du chef de l’Etat et de certains membres de son gouvernement de confession musulmane. Le guide religieux a passé au peigne fin des maux comme la gabegie, le népotisme, le clientélisme et le tribalisme qui gangrènent la société ivoirienne. 

Le thème choisi à l’occasion de la nuit du Destin, « La contribution de l’Islam dans la lutte contre le fléau de l’enrichissement illicite » est, en lui-même, assez révélateur. La scène filmée passe sans commentaire. Il n’y a qu’à voir la gêne et même la colère sur certains visages pour se rendre compte que le message porté par le conférencier, le très charismatique imam Ousmane Diakité dont la notoriété est reconnue parmi les guides religieux du pays, a eu son effet escompté. Nous vous livrons un extrait de son temps de parole dans une mosquée de la Riviera-Golf d’Abidjan bondée des plus hautes autorités du pays.

Détournements de fonds publics ou privés :

« Si vous avez détourné des fonds, ne pensez pas que vous avez désobéi à la loi de la République seulement, mais vous avez aussi désobéi aux ordres d’Allah. »

Le faux monnayage :

« Ceux qui fabriquent les faux billets et qui les injectent dans l’économie, non seulement vous déstabilisez l’économie nationale, mais aussi vous attirez la colère d’Allah sur vous.

La manipulation des marchés publics et privés :

« Vous tous et vous toutes qui avez l’autorité de dire oui ou non pour attribuer un marché. Lorsque vous intervenez pour vous attribuer injustement des parts et des pourcentages, sachez que vous avez désobéi non seulement à la loi de la République mais vous avez aussi désobéi gravement aux enseignements d’Allah.

Abus de fonction :

« Vous tous qui avez des fonctions, qui avez des décisions, lorsque vous en a abusé pour avoir un intérêt particulier, vous tombez dans la fraude.

La richesse mal acquise :

« La richesse mal acquise constitue une barrière devant l’acceptation de vos œuvres. Vous prenez l’argent mal acquis, votre richesse, votre argent volé et vous allez à la Mecque. Dieu dit : je ne t’ai pas appelé, je n’accueille pas. Parce que l’argent que tu as pris pour venir n’est pas à toi. Vous prenez l’argent sale, l’argent mal acquis pour faire des sacrifices, en tentant ainsi un blanchiment spirituel de l’argent mal acquis. Parce que vous pensez qu’en volant un milliard, en faisant construire des mosquées et faisant partir des gens à la Mecque pour qu’ils prient pour vous, vous sauvera. Ce n’est pas cela la religion musulmane parce que Dieu n’aime pas le blanchiment d’argent spirituel. Le fait de faire des sacrifices avec l’argent volé ne te rend pas lucide. Dieu n’accepte pas cela. Dieu est pur et n’accepte que les choses pures.

La colère d’Allah :

« Dieu dit, si vous n’arrêtez pas la course à l’enrichissement illicite, sous toutes ces formes, vous recevrez une déclaration de guerre de sa part et de son messager. Imaginez-vous quand Dieu vous déclare la guerre. Personne ne connait les soldats d’Allah. Lui seul le sait. Cela peut se traduire par une maladie, des inondations, des incendies (…) Et, cela peut aussi se traduire par le fait que les cœurs de vos citoyens ne soient plus ensemble. C’est donc une menace grave… »